• J'ai mis de l'encre sur ta mort

    J'ai mis de l'encre sur ta mort

    10 mois , souffrance!

    J'ai mis de l'encre sur ta mort,

    J'ai signé cet Adieu maudit,

    J'ai mis mon nom sur nos deux corps,

    J'ai signé la fin de ta vie.

     

    Un bout de papier fort jauni,

    Des jolies phrases bien tournées...

    De l'avenir qu'ils croient béni

    Tous me parlent d'un air coincé.

     

    Une jolie table trop chère,

    Des stylo-billes élégants...

    Des bavardages judiciaires

    Qu'ils me sortent pompeusement.

     

    Je ne vois rien, je n'entends rien,

    Je pense à nos rires d'antan :

    Toi, mon triste espoir Olympien,

    Moi, ton ardent souffle d'enfant.

     

    Le babillage autour de moi

    Ne m'atteint pas, je suis chez nous,

    Je me balade sous ce toit,

    Ce refuge de nos bisous.

     

    C'était pour moi le paradis

    Cette maison où nous vivions,

    Ce cœur où je me suis blottie

    Symbole de notre fusion.

     

    Nous construisions l'avenir,

    Nous battissions la vie à deux.

    Nous avions un monde à construire,

    Nous édifions le merveilleux.

     

    Un délicat tapis moelleux

    Des meubles au maintient galant...

    Tous ces adultes à l'air sérieux

    Me disent que c'est maintenant !

     

    Il est bien doux entre mes doigts

    Ce stylo-bille qui s’encourre

    Sur ce papier digne d'un roi,

    Dans cette pièce sans amour.

     

    Je mets de l'encre sur ta mort,

    Je signe cet Adieu maudit,

    Je mets mon nom sur nos deux corps,

    Je signe la fin de nos vies.

     

    Ils me sourient d'un air joyeux,

    Inconscients qui ne savent pas

    Que j'ai quitté mes jours heureux.

    Adieu, étreinte de tes bras !

     

    Sur nos rêves j'ai fais la croix

    Et je l'ai fait légalement !

    Mais dans mon âme, trop émois,

    Tu y dors éternellement.

     

    Des poignées de mains hypocrites

    Voilà les félicitations...

    Pour cette mort ainsi inscrite,

    Encor des congratulations.

     

    J'ai craché sur mon innocence,

    J'ai craché sans avoir le choix.

    Et l'au-revoir à mon enfance

    J'ai du le prononcer sans toi.

     

    Il me faut maintenant apprendre

    A accepter ce vide en moi,

    Il me faut cesser de d'attendre,

    J'ai signé pour un nouveau toit.

     

    J'ai signé pour la vie sans toi,

    J'ai mis mon nom sur ton départ,

    J'ai dis oui à la vie sans joie,

    J'ai fixé mes pleurs, cris sans art .

     

    J'ai mis de l'encre sur ta mort,

    J'ai signé cet Adieu maudit,

    J'ai mis mon nom sur nos deux corps,

    J'ai signé la fin de nos vies.

    Nyx

    Note de l'auteur: Toujours un peu difficile d'écrire une note le 15.
      Un jour, je devrais faire autre chose que des octosyllabes, non? Non, je les aime trop. J'ignore quels seront les prochains poèmes. J'en ai plusieurs en cours. Pendant le blocus, j'avais commencé à traduire une épigramme érotique de Dioscoride que j'ai découvert en étudiant mon cours d'auteurs Latins mais cela me prend plus de temps que prévu...J'ai aussi quelques vers d'Ovide sur le feu. Donc sans doute des traductions à venir. Cela ou autre chose. C'est aux muses de décider!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :