• La mort

    La Mort

     

         Un jour, quelqu'un a dit : « l’homme est le seul animal à savoir qu’il va mourir » Et pour une raison qui m’est assez obscure, cette prise de conscience d’une fin définitive semble effrayer l’homme. Voir la mort arriver est une des plus grandes craintes de l’être humain. Mais pourquoi la fuir ? Pourquoi s’en inquiéter ? Elle qui n’est ni loin ni proche. Elle dont on ne sait rien. Certains justement ont peur parce qu’ils ignorent ce qui se passe après son passage. D’autres craignent le jugement d’un Dieu auquel ils doivent tout. D’autres encore craignent justement ce vide, cet absence, cet infini, ce rien. Moi, bizarrement, je n’ai jamais tremblé devant la mort ni devant sa perspective. Y pense me provoque des frissons incontrôlables, je ne le nierai point mais ce n’est pas de la peur. C’est autre chose encore. C’est juste de la souffrance.

    En réalité, personnellement, j’ai toujours pris cette crainte de la mort dans l’autre sens. L’homme n’est angoissé à l’idée de la mort que par ce qu’il en a déjà vu et ce qu’il connait de la faucheuse ne se résume qu’aux départs d’autres êtres. Alors, oui, il a pu constater les ravages que provoque le passage de la Dame en noir et il l’associe donc à la souffrance, la noirceur et l’horreur. Mais peut-être que la mort n’est pas si cruelle. Ne peut-on pas penser que la mort ne revêt son long manteau de douleur, de larme et d’absence que pour ceux qu’elle laisse en vie ? Les défunts, si cela se trouve, ne ressentent plus rien ou sont heureux, en paix avec eux-mêmes ? La mort n’a d’effrayant que l’abandon des êtres chers laissés sur le côté. Cet abandon, je l’ai ressenti, comme tout le monde. La mort, la petite canaille, la méchante, la mauvaise, la vicieuse, la briseuse de cœur a aussi emporté avec elle des hommes et des femmes que j’ai aimés et qui ont beaucoup comptés pour moi. Elle leur a aspiré leur souffle de vie, a frappé leur cœur d’un coup de faucille pour que plus jamais il ne batte.  Elle les a emmenés aux royaumes des ombres, laissant derrière elle, comme à son habitude, une montagne de douleurs, de haines, de deuils, de souffrances, d’absences, de vides, de craintes, de tristesses, de questions, d’injustices, de révoltes et de larmes ! Mais je n’en n’ai pas plus peur, de cette mort. Au contraire, je me contente de la détester, de la haïr, de l’accuser de tous les maux du monde, de lui reprocher mon malheur, de lui reprocher le creux qu’elle a déjà de nombreuses fois creusé au fond de mon cœur en emportant avec elle des parties entières de ma vie.

         Ô belle mort, qui permet aux Hommes de gagner le sommeil éternel, pourquoi ne te soucies-tu donc jamais de ceux que tu laisses encore éveillés ? Ne comptent-ils donc pas pour toi ? N’existent-ils donc pas à tes yeux et leurs cris de désespoir et leurs supplications ne trouvent-ils pas grâce à ton cœur ? Rien ne te touche et tout ce qui t’importe, c’est d’emmener dans le royaume du rien ceux dont l’heure vient de sonner sur le glas du ciel ? Ô mort, maîtresse des hommes, toi seule finalement décides de la fin et du destin de ceux qui restent…Pourquoi n’écoutes-tu pas les hurlements du jeune homme épleuré sur la tombe de son frère, ou les sanglots de la jeune femme en larmes devant la tombe de sa mère ? Pourquoi te contentes-tu juste de voler l’âme et de disparaître sans un regard un arrière, pourquoi ?

     

    Nyx


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 13 Mai 2011 à 18:09

    comment est-on certain que l'homme est le seul animal à savoir qu'il va mourir?

     

      beau texte <3

    2
    Nyx Profil de Nyx
    Samedi 21 Mai 2011 à 09:38

    C'est vrai en fait...On l'ignore...Mais je le dis quand même ;)

    Merci beaucoup 

    3
    Jeudi 26 Mai 2011 à 07:26

    Très beau texte sur la Mort... Peut-être devrait-on dire notre "Amie la Mort" qui sait ?

    Elle délivre peut-être de mille maux, et n'est, en sorte, qu'une nouvelle naissance...

    Vivre son présent, sans se soucier de ce qui fut et de ce qui sera, ne serait-ce pas la meilleure façon de vivre sa vie ?

    Amicalement

    4
    Jeudi 26 Mai 2011 à 17:07

    Merci beaucoup. Je suis entièrement d'accord avec vous. Après tout le "Carpe Diem quam minimum credula postero" d'Horace a déjà fait ses preuves...Et c'est exactement ce qu'il disait... "Cueille le jour et fais le moins confiance possible au futur!"

    A bientôt, merci encore,

     

    Nyx

    5
    Lundi 12 Septembre 2011 à 17:53

    Ton texte est magnifque et juste! C'est parce que nous ne voyons que ce qu'elle laisse derrière, que nous ne la connaissons pas que la mort nous fait peur =)

    6
    Nyx Profil de Nyx
    Lundi 12 Septembre 2011 à 18:19

    Merci du compliment. C'est exactement cela. C'est l'inconnu qui effraie l'homme et non pas la mort en elle-même!

    7
    Mardi 5 Novembre 2013 à 20:51

    Elle fait trembler, elle fait pleurer, elle fait frémir, elle fait souffrir, elle fait couler les larmes, et elle nous désarme. Nous en parlons beaucoup, bien que nous en ignorons tout.

    Elle fascine les âmes, cette mystérieuse dame.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :