• Romance de la lune, lune

    Romance de la lune, lune

     

    La lune vient à l'atelier

    De volant de nard, toute ornée.

    L'enfant empli d'admiration

    Contemple cette vision.

     

    Dans le tourbillon du Zéphyr,

    La lune danse sans faiblir

    Et révèlle, lascive et pure,

    Ses seins métalliques et durs.

     

    Lune, Lune, Lune, va-t-en!

    Si jamais viennent les gitans

    Avec ton coeur, ils vont forger

    Des anneaux blancs et des colliers.

     

    Enfant, laisse-moi donc danser.

    Lorsqu'ils surgiront, les gitans,

    Sur cette enclume reposant,

    Te trouveront, les yeux fermés.

     

    Lune, Lune, Lune, va-t-en!

    Ce sont leurs chevaux que j'entends!

     

    Enfant, va! Ne viens pas froisser

    Ma robe blanche amidonnée.

     

    Et le cavalier s'approchant

    Marche au bruit du tambour frappé.

    Dans la forge, ci-git, l'enfant!

    L'enfant qui a les yeux fermés.

     

    Ils venaient par les oliviers,

    En bronze, en rêve, les gitans,

    Chevauchaient, tête relevée,

    Avec le regard somnolant.

     

    Comme elle chante l'alouette.

    Sur l'arbre, elle chante à tue-tête. 

    Dans le ciel, la lune courant

    Serre dans sa main un enfant.

     

    Dans la forge, ils viennent pleurer,

    Hurlant à la mort, les gitans.

    Pour les garder, s'en vient le vent.

    La brise leur fait la veillée.

     

    Nyx

     

    Traduction assez libre du poème de Garcia Lorca "Romance de la luna, luna"


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 21 Août 2011 à 19:37

    Alors, je vais prendre un compliment dans mon sac à compliments marqué "Diane". C'est magnifique ! (je te laisserais bien tout le sac, mais j'en aurai encore besoin)

    2
    Dimanche 21 Août 2011 à 19:44

    <3 Merci mon Thomas! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :