• Sonnet d'une jeunesse fanée

    Sonnet d'une jeunesse fanée

     

     Cueille les roses de la vie

    Et jouis de ta folle jeunesse

    Car le temps passe et le temps fuit,

    Te rattrapera la Vieillesse.

     

    Il me dit et moi, je souris...

    Il m'a dit cela sans savoir

    Qu'une rose parfois vieillit

    Quand on lui ravit son espoir.

     

    Homme, tu ne sais pas encor

    Quels lourds tourments hantent mon cœur,

    Tu ignores que c'est la mort

     

    Qui m'a volé mes jeunes heures.

    Et dans ce jardin trop fané,

    Je suis seule rose à rester...

    Nyx

    Note de l'auteur: Aussi jeune qu'on soit, on est parfois rattrapé. Et même si le désir d'en profiter ne nous quitte pas, les responsabilités qui nous sont échues non plus, parfois...

    Note de l'auteur bis: Par ailleurs, mon petit (gros?) cours de genres littéraires en Grèce et Rome chéri m'a donné pas mal d'idées. Dès que j'ai un peu de temps, j'essaie de les mettre en forme.


  • Commentaires

    1
    Lundi 1er Avril 2013 à 08:38

    beau message ^^

    2
    Jeudi 4 Avril 2013 à 13:31

    Merci ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :