• Sonnet du jardin des souvenirs

    Sonnet du jardin des souvenirs

    17 mois. Pourquoi?

     Marbre lisse, souffle du vent,

    Pierre obsidienne, Ô le retour

    Au doux berceau de l'ancien temps,

    Chrysanthèmes, larmes d'amour.

     

    Un peu de toi dans l'ouragan,

    Grains de ton cœur, cendres brûlées,

    Odeur de vie, pluie d'un enfant,

    Chants en latin, éternité...

     

    Tu respires le paradis,

    Toi, endormie sous cette terre,

    Ange qui veille sur nos vies,

     

    Ton âme vole dans les airs.

    Ô Luxembourg, Ô avenir

    Mort au jardin des souvenirs.

    Nyx

     

     Note de l'auteur : Voilà le poème du quinze. Il fait écho au premier novembre, évidemment, où je me suis rendue pour la Toussaint au Luxembourg. A bientôt !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :